Facebooktwittergoogle_pluslinkedinyoutube

German ARCE ROSS, septembre 2013.

Inconsciemment, on peut savoir par l’expérience amoureuse personnelle que le premier matin est déterminant dans la construction éventuelle du couple. En tout cas, il peut marquer profondément le sujet dans sa relation intime à l’Autre, que cela continue ou pas.

Les premiers matins peuvent être compliqués qu’ils soient trop négatifs ou trop positifs. Ils sont toujours le reflet de la nuit passée, c’est-à-dire, d’un côté, la nuit sexuelle et, de l’autre côté, la nuit-tendresse ou le sommeil à deux.

Lorsque la nuit sexuelle a été magnifique, mais sans création d’un projet préalable de couple, combinée en plus avec la nuit-tendresse, avec sommeil ou pas, on peut vivre un premier matin horrible, rempli de doutes, honte, angoisse, culpabilité et surtout manque de repères. Surtout lorsque cet ensemble est mis en balance avec le deuil anticipé des expériences passées. C’est cet état que Kaufmann qualifie du terme d’anomie, importé des travaux de Durkheim sur le suicide. Et cela est très important, car les modalités du suicide sont au fond les modalités du lien possible, social ou amoureux à l’Autre.

Poursuivant ma recherche sur la rencontre amoureuse, le désir et l’érotisme aujourd’hui, je m’intéresse ici aux travaux de J.-C. Kaufmann sur la micro-sociologie du premier matin dans la formation du couple aujourd’hui. Prenant le dialogue d’un dîner avec une jeune psychologue qui a suivi il y a quelques années mes cours de psychopathologie à l’université, on peut enrichir la prise en compte de la formation de couples aujourd’hui en trois temps différenciés.

Vous pouvez consulter :
Kaufmann, J.-C., Sociologie du couple. PUF, Paris, 1993, 2012.
Kaufmann, J.-C., La Femme seule et le prince charmant. Enquête sur la vie en solo. Armand Colin, Paris, 1999, 2006.
Kaufmann, J.-C., Premier matin. Comment naît une histoire d’amour. Armand Colin, Paris, 2002.

Mais aussi :
Bruckner, Pascal, Le Paradoxe amoureux. Grasset, Paris, 2009.
Muchembled, Robert, L’Orgasme et l’Occident. Une histoire du plaisir du XVIème siècle à nos jours. Seuil, Paris, 2005.
Singly, François de, Libres ensemble. L’individualisme dans la vie commune. Nathan/HER, Paris, 2000.

German ARCE ROSS, Paris, septembre 2013.

Copyright © 2013 German ARCE ROSS. All Rights Reserved.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2013 German ARCE ROSSFacebooktwittergoogle_pluslinkedinyoutube